Vaincre le mal de tête ?

Tout le monde a déjà eu mal à la tête, c’est courant, le plus souvent banal et sans incidence. Cependant, certaines personnes en souffrent depuis des années et celui-ci devient de plus en plus handicapant, jusqu’à ne plus réussir à se concentrer, travailler ou même aller au supermarché.

 

Un mal de tête, aussi appelé céphalée, peut se déclencher à la suite d’une multitude de causes. L’approche ostéopathique aura alors autant de différences qu’il n’y a de causes afin de vraincre votre mal de tête.

Quels sont les principaux maux de tête ?

La migraine

La céphalée

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

La névralgie

Que peut faire mon ostéopathe sur une migraine ? 

Tout d’abord, la migraine n’est pas un mal de tête comme un autre. Il faut savoir que celle-ci a des symptômes bien précis et que seul un médecin peut énoncer ce diagnostic.
La migraine est une douleur très vive, prenant la moitié de la tête, obligeant la personne à cesser toute activité et à se mettre dans une pièce sombre et sans bruit. Plus précisemment, les symptômes de la migraine.

Dans un premier temps, le plus important est de réfléchir à la manière dont cette crise de migraine a débuté afin d’identifier le facteur de déclenchement :

  • Stress, anxiété
  • Modification du rythme de vie : surmenage ou au contraire vacances
  • Certains aliments : alcool, chocolat, gras
  • Habitudes alimentaires : ne pas manger à tous les repas, jeûne, hypoglycémie
  • Facteurs hormonaux : règles, contraception orale
  • Facteurs sensoriels : bruit, odeur, lumière
  • Facteurs climatiques : chaleur, vent

Il arrive qu’une migraine se déclenche qu’à une période de l’année, ou lorsque vous faites quelque chose en particulier. Comme par exemple à la suite d’un jeûne si votre corps n’est pas habitué.
La tenue d’un journal des événements ayant mené à chaque migraine pourrait vous aider à identifier de possibles déclencheurs – et à les éviter.

Ensuite, si votre médecin vous a identifié comme migraineux depuis des années, et que malgrès le nombre incalculable de triptans ou autres médicaments, vous n’arrivez pas à vous en dépétrer, il va falloir vous poser les bonnes questions !
Rappelez-vous, comment est apparue votre toute première crise de migraine ?

  • Un traumatisme crânien quelques jours auparavant ? Ou un choc violent sur les fesses ?
  • Un accident de voiture ?
  • Le divorse de vos parents ?
  • Le decès d’un membre de votre famille ?
  • Un choc émotionnel intense ?
  • Une surcharge au travail ?

Et oui, une migraine peut être due à un traumatisme émotionnel, celle-ci est souvent associée au stress, ce n’est pas pour rien.
C’est à partir de là que votre ostéopathe pourra faire le lien afin de chercher la cause de vos migraines.

L’action de votre thérapeute sur une migraine

 

Si la douleur s’est déclenchée suite à un traumatisme physique, son rôle sera de libérer mécaniquement et fonctionnellement toute la boite crânienne. Cela va de permettre une meilleure circulation et évacuation des liquides se trouvant à l’intérieur.

Si la douleur s’est déclenchée suite à un traumatisme émotionnel, son rôle sera de libérer chaque zone émotionnelle du corps. Essentiellement la dure mère, les membranes intra-crânienne, le médiastin et le diaphragme pouvant, si ils sont trop en tension, tracter sur le crâne.

J’aimerais également vous parler d’une méthode qui a fait ses preuves sur les migraines et dont j’ai pu moi-même objectiver le traitement : la DMOKA®! Un article avec le témoignage d’une patiente que j’ai pu suivre arrivera prochainement sur le site.

Que peut faire mon ostéopathe sur une céphalée ?

 

Une céphalée est beaucoup plus courante qu’une migraine, 90% des personnes en aura au moins une au cours de sa vie.
C’est le mal de tête qui arrive lorsqu’on est fatigué, qu’on a passé une dure journée. Il se calme généralement rapidement en rentrant chez soi et en s’asseyant confortablement. Celle-ci n’apparait que rarement et n’est pas si dérangeante.

Cependant, il existe des céphalées qui deviennent handicapantes pour la personne qui les subit.

A contrario des migraines qui se localisent sur la moitié du crâne, les céphalées peuvent se situer un peu partout :

  • A la base du crâne, partant des cervicales pour remonter dans la tête,
  • Derrière les yeux,
  • Sur les tempes,
  • En barre frontale, …

Elles peuvent être à type pulsatile, serrer la tête en étaut ou encore des céphalées de tension.

Attention : une céphalée qui se déclenche de manière brutale et aigüe n’est jamais de bonne augure, consultez immédiatement un médecin ou allez directement aux urgences !

L’action de votre thérapeute sur une céphalée


C’est lors de l’interrogatoire que votre ostéopathe décellera toutes les chutes, chocs, coups que vous avez pu subir. En effet, même si celui-ci remonte à plusieurs années, une grosse chute sur la tête va vérouiller une partie des os du crâne (à l’endroit de l’impact du choc) et empêcher la bonne mobilité de celui-ci.

Le rôle de votre ostéopathe sera donc de libérer mécaniquement et fonctionnellement toute la boite crânienne. Cela va permettre une meilleure circulation et évacuation des liquides se trouvant à l’intérieur. Une mauvaise circulation des liquides va créer une surpression et gêner la vascularisation. Libérer et relâcher également les membranes intracrâniennes, généralement mises à rude épreuve si vous êtes de nature anxieuse. La libération des cervicales et de l’axe cranio-sacré (axe se trouvant entre la base de votre tête et le début de votre bassin, plus communément appelé la dure-mère) sera aussi nécessaire selon vos antécédants.

Que peut faire mon ostéopathe sur une névralgie ?

 

Une névralgie fait mal, très mal, c’est une douleur irradiante. Elle n’est pas constante, elle apparait comme un éclair, une décharge électrique selon le mouvement effectué puis disparait.

Il existe plusieurs types de névralgies selon le nerf touché :

  • La névralgie d’Arnold. Déclenchée par les mouvements du cou, partant de la base du crâne et irradiant sur toute la moitié de la tête jusqu’au front
  • La névralgie du trijumeau. Nerf sensitif du visage, ressentie au niveau du cuir chevelu, du front, du nez, de la mâchoire et des gencives
  • La névralgie optique retro bulbaire. Douleur à l’arrière du globe oculaire, majorée par les mouvements de celui-ci
  • La névralgie du nerf glossopharygien. Douleur dans la partie postérieure du pharynx, les amygdales, le dos de la langue, l’oreille moyenne et sous l’angle de la mâchoire

L’action de votre thérapeute sur une névralgie

Ces crises, aussi violentes soient-elles, sont très bien prises en charge par votre ostéopathe. Une névralgie se déclenche lors de la compression du nerf qui lui est associée. Il est donc très important de prendre rapidement rendez-vous afin de libérer le nerf et que celui-ci ne s’irrite pas de manière chronique !
En effet, un nerf comprimé de manière ponctuelle va rapidement reprendre sa place contrairement à un nerf comprimé depuis longtemps qui restera lésé et dont seule la chirurgie pourra vous soulager.

Le rôle de votre ostéopathe sera de libérer mécaniquement et fonctionnellement la zone gachette où le nerf est comprimé afin de soulager la névralgie. Libérer et relâcher également les membranes intra-crâniennes, généralement mise à rude épreuve si vous êtes de nature anxieuse et qui peuvent aussi être la cause de compression du nerf. La libération des cervicales et de l’axe cranio-sacré (axe se trouvant entre la base de votre tête et le début de votre bassin, plus communément appelé la dure-mère) sera aussi nécessaire selon vos antécédants.