Les bons gestes après une opération

Une opération n’est pas anodine. Les tissus du corps se retrouvent lésés, coupés puis recousus.
Visuellement, vous ne voyez qu’une cicatrice, plus ou moins grosse, qui ne dérange pas plus de ça.

 

Pourtant, cette cicatrice se prolonge profondément et peut engendrer de nombreux problèmes dont vous ne soupçonnez même pas l’existence !
Nous allons voir dans cet article l’importance d’adopter les bons gestes vis à vis de vos cicatrices et l’incidence qu’elles peuvent avoir sur votre équilibre.

Qu’est ce qu’une cicatrice ?

“Une cicatrice est une lésion du derme de taille, de couleur, d’épaisseur et de profondeur variables, résultant d’une réparation imparfaite de la peau suite à un traumatisme cutané.” En résumé, une cicatrice peut se comparer à un trou recousu dans votre t-shirt. Après l’avoir recousu, vous remarquez que le tissu est moins élastique à cet endroit là, toutes ses fibres se réunissent pour former un “nœud”. Et bien c’est pareil dans votre corps.

 

Quelles sont les conséquences d’une cicatrice ?

Imaginez une cicatrice profonde, essentiellement due à une opération chirurgicale. Elle va créer un nœud et accoler tous les organes et tissus se trouvant autour. Créer des adhérences et gêner leur fonctionnement.

Nous allons prendre comme exemple la cicatrice d’une césarienne qui est la plus connue. L’utérus se trouve en partie postérieure. Lorsque le chirurgien incise l’utérus, il incise aussi tous les tissus qui le recouvrent (c’est à dire beaucoup). Ainsi, la cicatrice d’une césarienne sera la cause de désordres intestinaux, difficulté à digérer, crampe dans le bas ventre, ou encore une douleur dans le bas du dos.
En effet, les organes se situant à l’avant de la colonne vertébrale vont alors tracter sur vos lombaires et engendrer un mal de dos.

Second exemple avec une cicatrice dans la région du cou. Celle-ci va encore une fois créer un “nœud” et entraîner avec elle la trachée (organe de la respiration), l’œsophage (organe de la digestion) et les cervicales à l’arrière. Vous pourrez donc souffrir de gênes à la respiration, gênes lors des repas avec une sensation que la nourriture passe moins bien, ou encore de douleurs aux cervicales.

Idem lors d’une cicatrice à l’épaule. Celle-ci créera un nœud entre les muscles environnant provoquant une rétractation des fascias. La mobilité de l’articulation sera alors altérée entraînant des douleurs dans cette région, dans les trapèzes ou encore dans le haut du dos.

Que peut faire mon ostéopathe ?

Le travail de votre ostéopathe sera d’assouplir votre cicatrice. Il est important de consulter votre ostéopathe après une opération (environ 15 jours à 1 mois après minimum !) afin de libérer les structures se trouvant autour de votre cicatrice et rendre plus mobile la zoneIl est cependant intéressant de ne pas trop attendre pour consulter afin d’agir efficacement sur les adhérences cicatricielles. 

Différentes techniques seront utilisées comme le palpé-roulé ou encore via la mise en tension des structures.

Enfin, sachez que si vous souffrez d’une cicatrice ancienne, il n’est jamais trop tard pour consulter. Même des années après, votre organisme peut rester perturbé par une cicatrice. 

Continuer le travail de votre ostéopathe à la maison

Poursuivre cet assouplissement à la maison est d’autant plus important que l’ancienneté de votre cicatrice. Une vieille cicatrice sera plus difficile à relâcher.

Massez la cicatrice avec une huile. Il vous faudra appuyer un peu afin d’aller en profondeur en décollant bien les tissus et ne pas rester seulement superficiel. 

Vous pourrez également procéder par palpé-roulé. Formez un pli de peau entre le pouce et les autres doigts perpendiculairement à la cicatrice. Faites rouler ce pli entre vos doigts d’un bout à l’autre de la cicatrice.

Pas d’inquiétude, ces gestes vous seront montrés par votre ostéopathe à la fin de la séance afin de correctement les reproduire.

Masser une cicatrice permettra d’assouplir les tissus, de réduire les adhérences, de stimuler la microcirculation et d’améliorer progressivement l’aspect de la cicatrice.

Privilégiez des huiles végétales de texture riche telles que celles de Rose musquée, d’Avocat ou encore de Germes de blé ou des beurres comme celui de Karité ou d’Amande, sources d’antioxydants, pour assouplir la peau et lui redonner de son élasticité.

 

Il est important de reproduire ce massage 1 à 2 fois par jour, pendant environ 5 minutes afin de rendre le traitement encore  plus efficace.